5.1 Gebouwen en interieur

Gebouwen

Een aantal overblijfselen werden geïntegreerd in nieuwe gebouwen die dateren van de tweede helft der 18e eeuw en uit het begin van de 19e eeuw.

Château de la Chartreuse, gelegen te Chercq, Rue de l’Église nos 157-158, tegenover de Drève Thorn (prospectie 1978).1
Le patrimoine monumental de la Belgique, dl. 6, 1: Province de Hainaut. Arrondissement de Tournai (A-T), Liège 1978, 352-353, schrijft hierover het volgende2:
“Château des Chartreux. Dans un parc précédé d’une longue drève de platanes, rares vestiges de l’ancien couvent des Chartreux et d’un château néo-classique construit en 1806 par B. Renard.
De l’ancien couvent fondé en 1375 par Jean de Werchin, supprimé sous Joseph II et détruit à la Révolution française, ne subsistent qu’un petit mur intégré à des dépendances du XIXe s. et dans le parc du château, deux murs de soutènement et un pont du XVIIIe s.
Parement en moellons de la fin du XVIIe s. (?) percé de deux arcades en cintre surbaissé appareillé portés par de petites colonnes à tambours. Au-dessus, deux fenêtres en cintre surbaissé clavé sur jambages harpés, celle de dr. partiellement conservée.
Murs de soutènement en moellons, l’un repris en briques.
Beau pont en pierre appareillée du XVIIIe s. restauré récemment et dont la partie inférieure a été enfouie sous les remblais. Trois arches en cintre surbaissé sur grosses piles appareillées sommées d’impostes. Parapet à balustres, certains refaits.
Du château néo-classique subsistent les deux pavillons d’entrée ainsi qu’un petit temple circulaire.
Pavillon néo-classique rectangulaire enduit, sur base de pierre appareillée, cantonné de pilastres toscans portant un entablement à triglyphes sous fronton triangulaire. Deux niveaux dégressifs de trois travées sur une de profondeur. Précédée d’un large emmarchement à six degrés, porte à encadrement rectangulaire à filets surmontée d’un fronton triangulaire. Fenêtres rectangulaires, niches cintrées et oculi. Bâtière de tuiles.
Temple néo-classique restauré, sur base circulaire de trois degrés, scandé de huit colonnes toscanes à tambours portant un entablement à triglyphes couvert d’une petite coupole d’ardoises avec girouette. Voûte à caissons. Au centre, sur un piédestal, sculpture en terre cuite.”3

Ferme des Chartreux, gelegen te Chercq, Rue de l’Église n° 156 + afb. 197 (prospectie 1978).
Le patrimoine monumental de la Belgique, dl. 6, 1: Province de Hainaut. Arrondissement de Tournai (A-T), Liège 1978, 352, schrijft hierover het volgende4:
“Autour d’une cour rectangulaire, quadrilatère de la 2e moit. du XVIIIe s. et de la 1re moit. du XIXe s., dont les bâtiments en briques, moellons et pierre bleue, chaulés ou enduits, s’abritent sous des bâtières de tuiles.
Au N.E. et au N.O., ailes néo-classiques enduites sur soubassement peint. Au centre de l’aile N.E., ample logis développant neuf travées d'ouvertures à linteau droit sur deux niveaux séparés par un bandeau saillant incorporant les seuils de l’étage; au r.d.ch., galerie précédée d’un emmarchement, ouverte d’arcades en plein-cintre retombant sur des piliers en pierre à base et imposte chanfreinée. Pignon débordant à dr. et lucarne axiale en bâtière. Au revers, étage identique et r.d.ch. en moellons éclairé de fenêtres en arc surbaissé ou sous linteau droit, conservant les traces de deux petites baies plus anciennes à linteau droit en pierre sur montants à queues de pierre. A g. du logis, remise à voitures de deux travées creusées au r.d.ch. de portails en cintre surbaissé. Portail identique à g. de l'entrée ménagée dans l'angle N. A dr. du logis, étable en moellons garnie d'une frise dentée sur denticules et percée de portes en arc de briques surbaissé sur montants harpés, masquée par des annexes tardives sous prolongement de la toiture. Aile du N.O. superposant trois niveaux de percements sous linteau droit. Au r.d.ch., quatre colonnes en pierre de remploi, du XVIe s. sans doute, décorées de cuirs et d'amorces végétales. Revers sur haute base en moellons.
Face à l'entrée, aile d’étables ouverte de part en part d’un portail en cintre surbaissé permettant l’accès vers les champs. Bâtiments chaulés sur soubassement peint, en moellons ou briques, rythmés d'ouvertures en arc de briques surbaissé sur montants harpés. Corniche de pierre en quart-de-rond.
A dr. dans la cour, étables de même facture et grange en large de moellons percée de part et d’autre de deux portails en cintre de briques surbaissé, avec ou sans clé en pierre, sur piédroits harpés. A g., porte basse en arc surbaissé en matériaux alternés avec montants harpés. Contreforts talutés”.5

Interieur

Altaar
Brussel, Koninklijk Instituut voor het Kunstpatrimonium

objectnummer 10056601
plaats Gaurain-Ramecroix: Église Saint-Vaast (hoofdaltaar)
kunstenaar beeldhouwer onbekend
componenten altaartafel en tabernakel, 2e helft 18e eeuw
achtergelegen stuk ...
materiaal zuiltjes in rode marmer, versiering van beschilderde steen, belegsels van grijze en zwarte marmer
herkomst Chercq: kartuis van Sint-Andreas
internetref. http://balat.kikirpa.be/object/10056601 (beschrijving met foto)6
http://balat.kikirpa.be/doc/pdf/BIB048620_canton_de_tournai_i.pdf#page=417

Koorgestoelte [1]
Brussel, Koninklijk Instituut voor het Kunstpatrimonium

objectnummer 10056681
plaats Gaurain-Ramecroix: Église Saint-Vaast
kunstenaar beeldhouwer onbekend
datering 1589 (met beitel gegraveerd in een medaillon in de halve boog bovenaan de rug van de eerste en vierde koorstoel)8
materiaal eik
stijl renaissance
herkomst Chercq: kartuis van Sint-Andreas
internetref. http://balat.kikirpa.be/object/10056681 (beschrijving met foto)9
http://balat.kikirpa.be/doc/pdf/BIB048620_canton_de_tournai_i.pdf#page=4310

Koorgestoelte [2]
Brussel, Koninklijk Instituut voor het Kunstpatrimonium

objectnummer 10056752
plaats Gaurain-Ramecroix: Église Saint-Vaast
kunstenaar beeldhouwer onbekend
datering 1590 of 1591
materiaal eik
stijl renaissance
herkomst Chercq: kartuis van Sint-Andreas11
internetref. http://balat.kikirpa.be/object/10056752 (beschrijving met foto)12
http://balat.kikirpa.be/doc/pdf/BIB048620_canton_de_tournai_i.pdf#page=4313
  • 1. De opnames stellen duidelijk een veel oudere situatie van de site voor dan deze van Google map die dateert van juni 2013. Op de achtergrond merkt men Le Clos de la Chartreuse (zie hierna).
  • 2. Deze beschrijvjng, die men ook kan lezen op de website van de Inventaire du patrimoine culturel immobilier de la Wallonie, werd gemaakt aan de hand van Louis Cloquet, Tournai et le Tournaisis [Collection des guides belges], Bruges 1884, 374.
  • 3. In het park van het kasteel bevindt zich een aangrenzend eigendom dat geen restant van het oude kartuizerklooster is, maar zijn naam enkel heeft ontvangen van de kartuizersite: Le Clos de la Chartreuse, gelegen te Chercq, rue Haute n° 171, waarvan de beschrijving is ontleend aan Le patrimoine monumental de la Belgique, dl. 6, 1: Province de Hainaut. Arrondissement de Tournai (A-T), Liège 1978, 354-355 (prospectie 1978). Heden ziet het gebouw er als volgt uit: https://fr.wikipedia.org/wiki/Chercq#/media/File:Chercq_-_Clos_de_la_Cha....
  • 4. Deze beschrijvjng kan men ook lezen op de website van de Inventaire du patrimoine culturel immobilier de la Wallonie.
  • 5. Zie de afbeeldingen http://www.cartusiana.org/node/5852 (prospectie 1978) en http://www.cartusiana.org/node/5834 (huidige situatie).
  • 6. Foto dateert van 1944.
  • 7. Jean-Marie Lequeux, Répertoire photographique du mobilier des sanctuaires de Belgique. Province de Hainaut: Canton de Tournai I, Bruxelles 1982, 39.
  • 8. Volgens de beschrijving van het KIK wordt het koorgestoelte gedateerd tussen 1589-1591. Het laatste jaartal wordt evenwel niet in hout gebeiteld aangetroffen.
  • 9. Foto dateert van 1976.
  • 10. Jean-Marie Lequeux, Répertoire photographique du mobilier des sanctuaires de Belgique. Province de Hainaut: Canton de Tournai I, Bruxelles 1982, 41.
  • 11. Anderzijds stelt het KIK in dezelfde beschrijving de herkomst in vraag!
  • 12. Foto dateert van 1977.
  • 13. Jean-Marie Lequeux, Répertoire photographique du mobilier des sanctuaires de Belgique. Province de Hainaut: Canton de Tournai I, Bruxelles 1982, 41.