De handschriften van de kartuis Genadendal bij Brugge (1318-1580)


Volledige referentie:

Frans Hendrickx
De handschriften van de kartuis Genadendal bij Brugge (1318-1580), in: Ons geestelijk erf, 48 (1974), 143-166 + 167-169  
[Hendrickx 1974a]

Notities:

Voortzetting van [Hendrickx 1973]

Tekstmededelingen:

Sommaire

Enfin, un troisième article termine cette série d'études sur les manuscrits originaires de la chartreuse du Val-de-Grâces près de Bruges (pour les deux précédents, voir Ons Geestelijk Erf, 1973, t. XLVII, p. 3-63 et 241-290). Il étudie la représentation littéraire des profès brugeois, plus spécialement dans les chartreuses des Pays-Bas du Nord et du Sud, et ailleurs.
David de Bode, également appelé David le Chartreux († 1412), nous a laissé deux petits ouvrages spirituels (1410-1412), — qui ne sont au fond que des extraits de l'œuvre capitale De exterioris et interioris hominis compositione de David d'Augsbourg. O.F.M. († 1272) —, notamment un Compendium de vita spirituali et un traité De exteriori homine, destinés à jeter une base solide sur laquelle le novice pouvait construire sa vie monastique. Des copies du premier écrit, datant du XVe et du XVIe siècle, ont été retrouvées chez les chartreux de Hérinnes-lez-Enghien, de Louvain et d’Utrecht. Elles sont conservées respectivement à Bruxelles, Bibliothèque Royale-Albert Ier, ms. 4935-43, fol. 23v°-30v° et ms. 15003-48, fol. 69r°-73v° et à Utrecht, Bibliotheek der Rijksuniversiteit, Eccl. 176, fol. 150v°-153r°, où se trouve aussi un exemplaire (XVe siècle) du traité (Eccl. 404, fol. 23r°-v°). En ce qui concerne le Compendium, il faut encore signaler la perte de deux copies, après le commencement du XVIIIe siècle, qui auraient appartenu aux jésuites d'Anvers et aux chartreux de Dijon.
Ensuite, il y a le chartreux brugeois Adrien Keppel († 1475), qui, séjournant dans la chartreuse de Scheut comme hospes en 1459, compilait un Liber cantualis pro cantore hebdomadario (voir Historia Carthusiae BruxeIlensis [1480-153] à Bruxelles, Bibl. Roy., ms. 5764, fol. 35v°).
Henri de Vroede (Prudens, Sapiens) († 1484), prieur du Val-de-Grâces de 1465 à 1477, était le seul vrai auteur parmi tous ces copistes avec un Tetralogus devotionis, qui venait enrichir la bibliothèque des chartreux de 's-Hertogenbosch. Cet ouvrage, actuellement perdu, mais dont le dit couvent possédait une copie certainement au début du XVIIe siècle, est divisé en trois parties selon le concept de la théologie mystique (incipientes, proficientes, perfecti) et a été conçu comme un colloque entre le Père céleste, Jésus, Marie, un ange et un moine.
En dernier lieu, Jean Raephorst († 1493), qui copiait en 1458 au Val-de-Grâces les Meditationes de Vita Jesu Christi de Jean a Caulibus (?), O.F.M . (ca. 1300) et le Tractatus de sacramento altaris d'Olivier le Long. O.S.B. († après 1461) (voir Utrecht, Bibl. Rijksuniv., Eccl. 47, resp. fol. l r°-40v° et 51r°-61v°), émigrait en 1478 dans la chartreuse à Utrecht en prenant avec lui ses copies. Celles-ci démontrent fortement l'intérêt des chartreux brugeois pour des textes qui représentent la dévotion à l' "Humanité Sainte" de Jésus par rapport à la personne de sa Mère, la Sainte Vierge.