Les débuts de la Chartreuse au prisme de ses relations avec les abbayes de la Chaise-Dieu et de Saint-Chaffre (fin XI-début XII siècle)


Volledige referentie:

Sylvain Excoffon
Les débuts de la Chartreuse au prisme de ses relations avec les abbayes de la Chaise-Dieu et de Saint-Chaffre (fin XI-début XII siècle), in: Revue Mabillon. Revue internationale d'histoire et de littérature religieuses, 89 (2017), 117-146
[Excoffon 2017b]

Trefwoorden:

Chaise-Dieu (O.S.B.), Grande Chartreuse, Ordo Sancti Benedicti, Saint-Chaffre (O.S.B.)

Abstract:

Cet article place l’histoire primitive de la Chartreuse, de la fondation en 1084 à l’époque du prieur Guigues Ier (1109-1136), dans le réseau de relations qu’elle active à l’échelle régionale et qui comprend notamment, parmi les acteurs importants, l’évêque Hugues de Grenoble et l’archevêque de Lyon Hugues, légat et ancien évêque de Die, ainsi que deux grandes abbayes auvergnates, la Chaise-Dieu et Saint-Chaffre. Une attention particulière est accordée à l’interprétation qu’appelle la remise du <em>locus</em> de la Chartreuse par Bruno, partant pour rejoindre le pape Urbain II, à l’abbé de la Chaise-Dieu Seguin, puis de la restitution de ce <em>locus</em> par le même abbé le 17 septembre 1090, sur la base d’une critique de la tradition des sources. L’article montre qu’au-delà de cette césure les relations entre la Chaise-Dieu et la Chartreuse furent bonnes et constituent un facteur de continuité, de l’époque de Bruno à celle de Guigues Ier. De même, reconsidérant les documents qui permettent d’identifier les abbés de Saint-Chaffre et d’établir leur succession, il montre que les relations avec cette abbaye ont contribué à l’établissement d’un <em>continuum</em> de Bruno à Guigues. – © Brepols Publishers online.